La flûte traversière irlandaise
une introduction à l’irish Flute

Introduction à la flûte traversière irlandaise

La flûte traversière irlandaise est une flûte transversale à six trous, généralement faite de bois. Les flûtes peuvent être avec ou sans clés. Elle descend directement de la flûte classique du 19e siècle, mais sa particularité provient du style de jeu irlandais plutôt que de sa conception. Partageant des similitudes de doigté avec le tin whistle, c’est un choix populaire pour les apprenants progressant à partir du whistle. Comme le tin whistle, la flûte standard dans la musique traditionnelle irlandaise est en ré. Il existe des flûtes dans d’autres clés, avec mi bémol ou si bémol étant des choix populaires.

La flûte est associée à plusieurs régions en Irlande : comme la zone de Sligo, Roscommon et Leitrim, ou l’Est de Galway. Il existe plusieurs styles distincts de jeu de flûte. Le style de Sligo est en général assez rapide, fluide et orné. Un grand exponent du style de Sligo est Matt Molloy. Le style de Leitrim est très rythmique, moins orné, et avec beaucoup d’utilisation de coups de glotte et même de langage, comme dans la musique de John McKenna. Le style de l’Est de Galway est plus détendu en tempo, et également assez fluide, avec de nombreux morceaux dans des clés inhabituelles – Paddy Carty, qui jouait dans ce style, utilisait une flûte en bois entièrement clétée.

Origines et histoire de la flûte traversière irlandaise

Originaire du 19e siècle, la flûte traversière irlandaise a été adaptée des flûtes classiques en bois alors courantes, qui comportaient six trous pour les doigts et plusieurs clés. La production en masse a ensuite facilité sa diffusion en la rendant plus accessible et abordable. Pendant cette période, les flûtes étaient principalement de deux types : les « flûtes allemandes » largement produites et de qualité variée, et les flûtes anglaises supérieures fabriquées par des firmes comme Boosey and Hawkes, ou Rudall and Rose. Les musiciens irlandais ont principalement adopté les modèles anglais, connus pour leur grand alésage et leur son plein. Beaucoup de ces flûtes historiques sont toujours en usage et sont très recherchées aujourd’hui.

Flûtes modernes

Les flûtes modernes, tout en s’inspirant d’antiquités comme les modèles Rudall ou Boosey « Pratten », ont subi une évolution significative tout en conservant le même design de base. Bien que les flûtes anciennes soient prisées, elles sont rares et nécessitent souvent des ajustements pour s’aligner sur les standards de hauteur de concert modernes (La = 440 Hz). Les fabricants de flûtes contemporains créent des instruments basés sur ces designs historiques, mais adaptés pour jouer de la musique traditionnelle irlandaise.

irish flute tunes

Ressource associée

Cassette de flûte irlandaise

Une compilation de joueurs de flûte irlandaise connue sous le nom de « irish Flute Geezers »

Plus d'infos

Conception et modèles de la flûte irlandaise

Matériaux utilisés dans les flûtes irlandaises traditionnelles et modernes

La flûte traversière irlandaise traditionnelle est généralement fabriquée en bois, avec des bois tels que l’ébène africain, le palissandre et le buis couramment utilisés. Un développement relativement récent est l’utilisation de matériaux synthétiques tels que le polymère ou le Delrin à la place du bois. Ces nouveaux matériaux rendent les flûtes plus durables et moins sensibles aux changements de température et d’humidité.

Différences avec les flûtes classiques

La flûte traversière irlandaise se distingue de la flûte « classique » ou Bohm tant par sa conception que par le style de ton recherché. La différence de conception la plus évidente est le corps en bois et l’absence de clés dans les flûtes irlandaises traditionnelles, qui ont généralement six trous pour le doigté. Dans les flûtes irlandaises, le corps est conique tandis que dans les flûtes classiques, le corps est droit et la tête conique (un cône étant nécessaire pour corriger l’accordage sur toute la gamme de la flûte).

Une autre distinction réside dans la taille et la forme du trou d’embouchure, où le joueur souffle dans l’instrument. Le trou d’embouchure sur une flûte irlandaise est généralement plus petit et de forme ovale, et en général, il est joué avec plus de couverture d’embouchure que ce qui est courant dans le style classique.

parts of the irish flute 02 - La flûte traversière irlandaise - Irish Flute

Parties de la flûte irlandaise :

  1. Headjoint : C’est la partie supérieure de la flûte où le joueur souffle pour produire du son. Le headjoint contient le trou d’embouchure, qui est la petite ouverture sur laquelle le joueur souffle. Les headjoints peuvent être doublés d’un tube métallique ou non doublés.
  2. Tuning Slide : permet au joueur d’ajuster légèrement la hauteur de la note en allongeant ou en raccourcissant la longueur de la flûte. Le tuning slide est généralement incorporé dans le headjoint.
  3. Body : Le body est la partie centrale de la flûte, avec les trous pour les doigts. Le body est parfois divisé en deux sections, connues sous le nom de upper et lower body ou middle joint et foot joint.
  4. Finger Holes : Ce sont les trous placés le long du body de la flûte. Sur une flûte irlandaise typique, il y a six finger holes.
  5. Footjoint : Sur certains modèles, en particulier ceux basés sur des conceptions du 19e siècle, il y a un footjoint séparé qui forme la partie inférieure de la flûte. Le footjoint peut avoir des clés supplémentaires pour le C, le C€ et le Eb, bien que les conceptions sans clé soient courantes dans les flûtes traditionnelles irlandaises. Les flûtes sans clé peuvent également avoir un footjoint avec deux trous, bien que ces trous ne puissent pas être utilisés sans clés. Certains disent que la présence d’un footjoint affecte le ton des notes graves, tandis que d’autres disent qu’elle n’a aucun effet.
  6. Keys : Bien que de nombreuses flûtes irlandaises traditionnelles soient sans clé, certains modèles auront des clés, avec 6 clés étant courantes. Une flûte entièrement clétée aura 8 clés. Les clés peuvent être montées sur des montants, sur des raccords métalliques, ou montées sur bloc, sur des blocs de bois incorporés dans le body de la flûte.
  7. Cork or Stopper : Situé à l’extrémité supérieure du headjoint, le cork or stopper aide à sceller l’extrémité de la flûte et peut être ajusté pour affiner l’instrument.
19th century 8 key german flute
19th century 8-key German flute

Différentes clés et tailles

Dans la musique traditionnelle irlandaise, les flûtes les plus couramment utilisées sont en la clé de ré. L’accordage de la flûte en ré s’aligne avec d’autres instruments irlandais populaires comme le tin whistle, le violon et les uilleann pipes, permettant ainsi de jouer facilement des morceaux dans des clés comme le ré majeur, le sol majeur et les modes associés prévalents dans la musique irlandaise.

Sur une flûte sans clé, les notes chromatiques peuvent être obtenues en couvrant à moitié les trous ou par un doigté croisé ; cela est efficace dans une plus ou moins grande mesure en fonction du modèle de la flûte.

Bien que les flûtes en ré soient la norme, des flûtes dans d’autres clés, comme le do, le si bémol, le fa ou le mi bémol, sont également utilisées. La flûte en mi bémol est assez courante et est légèrement plus courte avec un ton plus aigu que la flûte en ré. La grande flûte en si bémol a un ton plus grave. Certains fabricants proposent des flûtes avec deux corps : ré et mi bémol, ou ré et do par exemple.

Flûtes sans clé vs flûtes à clés

Les flûtes irlandaises modernes sont disponibles en versions sans clé ou à clés ; chacune ayant ses avantages et ses limitations.

Flûtes sans clé :

Les flûtes sans clé sont simples dans leur conception, sans pièces mobiles, donc avec moins de problèmes potentiels et moins d’entretien. Elles sont généralement accordées en ré, qui est la clé la plus courante pour la musique traditionnelle irlandaise.

Les nouvelles flûtes sans clé sont moins chères que les flûtes à clés. Pour certains fabricants, le délai d’attente pour une flûte à clés peut être significativement plus long que pour un modèle sans clé.

La gamme de la flûte sans clé est limitée à l’échelle diatonique de ré, avec quelques capacités chromatiques grâce aux techniques de doigté croisé et de demi-trou. Jouer dans des clés autres que ré et sol peut être difficile.

irish flute with keys

Flûtes à clés :

Les flûtes à clés possèdent une série de clés (allant d’une à huit ou plus, six étant courant) qui permettent aux joueurs d’atteindre facilement des notes chromatiques qui ne sont pas disponibles sur les flûtes sans clé. Une flûte à six clés, par exemple, aura des clés pour le fa naturel (2), le sol dièse, le do, le si bémol et le mi bémol. Cela les rend plus polyvalentes pour jouer dans une plus large gamme de clés, dans la musique de l’Est de Clare ou de l’Est de Galway qui est souvent en ré mineur/do avec l’utilisation de fa naturels.

Les flûtes à clés sont plus chères que les modèles sans clé, avec un temps d’attente pouvant aller jusqu’à plusieurs années. La présence de clés ajoute de la complexité à l’instrument, avec plus d’entretien potentiel. Avec les flûtes modernes, c’est moins un problème, mais peut être problématique avec les flûtes plus anciennes.

Le conseil courant pour un débutant serait de commencer sur une flûte sans clé d’un fabricant réputé, avant de passer à un modèle à clés si désiré. La présence de clés n’a pas d’avantage particulier pour un débutant, mais n’est pas non plus un désavantage, car si les clés ne sont pas utilisées, elles n’ajoutent pas de complexité supplémentaire à l’apprentissage de l’instrument.

Points Clés

  • Bois ou polymère
  • Flûtes sans clés ou avec clés
  • 3 parties : tête, corps et pied
  • Flûte en Ré standard, autres clés disponibles

Morceaux à apprendre

The Ladies’ Pantalettes (Reel) – musique irlandaise pour flûte

Reel pour flûte traversière irlandaise, du livre de « The Dance Music of Willie Clancy ». Joué [...]

1 Commentaire

Killanan’s Fancy (reel) partition flûte irlandaise

Partition pour flûte irlandaise: Killanan’s Fancy, reel (ou The Turnpike Gate)

Poor But Happy At 53

Poor But Happy at 53, reel joué à la flûte traversière irlandaise

The Star of Munster (Mike Rafferty)

La version du flûtiste Mike Rafferty de ce reel connu. Je le joue à la [...]

Jouer de la flûte irlandaise

Les bases

Prise en main

  • Tenue et équilibre : La flûte irlandaise est généralement tenue horizontalement sur le côté droit. La main gauche est plus proche de la bouche, couvrant les trois trous supérieurs, tandis que la main droite couvre les trois trous inférieurs. L’équilibre de la flûte est maintenu entre le menton, le premier doigt de la main gauche et le pouce de la main droite.
  • Prise « classique » vs prise « de joueur de cornemuse » : La plupart des joueurs utilisent une variante de la prise classique ou de la prise de joueur de cornemuse. La prise classique est plus stable et est à recommander, même si elle présente plus de défis au début. La prise de joueur de cornemuse, avec les doigts à plat, est plus facile au début mais intrinsèquement moins stable et peut causer des difficultés pour atteindre certaines clés sur une flûte à clés. Une prise classique est à recommander, au moins pour la main gauche (ou supérieure) ; une prise à plat ou de joueur de cornemuse sur la main droite est moins problématique.
  • Positionnement des doigts : Les doigts doivent couvrir complètement les trous pour produire des notes claires, en utilisant les coussinets des doigts plutôt que les pointes.

Doigté et production de notes

Comme le tin whistle, le doigté sur la flûte irlandaise sans clé est simple. Les trois premiers doigts de chaque main sont utilisés. La flûte irlandaise standard en ré joue dans la gamme de ré sans doigté croisé. La plage utile de la flûte irlandaise est de 2 octaves, bien que selon le modèle, la plage puisse être plus grande :

irish flute fingering chart scale of d

La flûte irlandaise peut également jouer facilement dans la clé de sol, en utilisant un doigté croisé pour le do naturel :

irish flute fingering chart scale of g - La flûte traversière irlandaise - Irish Flute

Doigté pour la flûte irlandaise à clés

Ci-dessous se trouve une charte de doigté pour la flûte à 8 clés Rudall & Rose d’un livre du 19e siècle par Rockstro ; le même doigté peut être appliqué à la flûte irlandaise à clés (cliquez sur l’image pour agrandir, clic droit pour enregistrer)

Embouchure de la flûte irlandaise

L’embouchure fait référence à la section d’un instrument à vent où les lèvres du musicien entrent en contact, et qui est responsable de la production du son. En outre, le terme désigne également la manière dont la bouche est positionnée lors de l’utilisation de cette partie de l’instrument. Voici quelques étapes et conseils pour aider à développer une bonne embouchure de flûte :

  • Bases de l’embouchure : pour produire un son sur la flûte, vous soufflez à travers (plutôt que dans) le trou du headjoint de la flûte ; similaire à souffler à travers le haut d’une bouteille. Vos lèvres doivent être détendues mais fermes, avec les coins de votre bouche légèrement rentrés.
  • Pratique avec le Headjoint : Commencez avec seulement la tête de la flûte. Couvrez l’extrémité avec votre paume et pratiquez la production d’un son. Cela vous aide à vous concentrer sur l’embouchure sans vous soucier des doigtés. Travaillez sur le contrôle de votre souffle. Le flux d’air doit être dirigé à travers le trou, pas dedans. Pensez à diriger votre air légèrement vers le bas dans le trou. Expérimentez en tournant et en déplaçant le headjoint jusqu’à ce que vous trouviez un son « ancheux » fort qui résonne.
  • Notes tenues : Une fois à l’aise, pratiquez des notes tenues avec la flûte entière. Cela aide à développer un son stable et contrôlé. Variez légèrement la forme de votre embouchure et la direction de votre flux d’air pour voir comment cela affecte le son. Cela vous aide à comprendre ce qui fonctionne le mieux pour vous.
  • Pratique constante : Comme toute compétence, développer une bonne embouchure nécessite une pratique régulière. Consacrez du temps chaque jour à pratiquer ces techniques.
flute embouchure - La flûte traversière irlandaise - Irish Flute

Contrôle de la respiration

Avec l’embouchure, le contrôle de la respiration est l’un des piliers du jeu de la flûte. Voici quelques conseils de base :

  • Flux d’air régulier : Une respiration constante et contrôlée est essentielle pour maintenir le ton et le volume tout au long d’un morceau ou d’un ensemble de morceaux.
  • Mécanique : Portez attention à la respiration diaphragmatique, où vous respirez profondément dans vos poumons, permettant à votre diaphragme de descendre et à votre abdomen de se dilater. Cette technique offre un meilleur contrôle et soutient les notes tenues.
  • Exercices de respiration : Même sans la flûte, pratiquez des exercices de respiration. Un exercice simple consiste à inspirer profondément pendant quatre temps, retenir pendant quatre temps, et expirer pendant quatre temps. Augmentez progressivement les temps à mesure que vous êtes à l’aise.
  • Pratique des notes tenues : Comme pour la pratique de l’embouchure mentionnée ci-dessus, les notes tenues sont fondamentales pour développer le contrôle de la respiration. Jouez une note unique sur votre flûte, en essayant de la soutenir aussi longtemps et aussi régulièrement que possible. Commencez par des durées plus courtes et augmentez progressivement à mesure que votre contrôle s’améliore.
  • Dynamiques : Pratiquez le jeu de notes à différents volumes (dynamiques) tout en maintenant le contrôle de la respiration ; par exemple, pratiquez le jeu de notes plus fort dans le registre grave, tout en jouant des notes plus douces dans le registre aigu.
  • Renforcement de l’endurance : La pratique régulière est la clé pour renforcer l’endurance. Plus vous jouez, meilleure sera votre capacité pulmonaire et votre contrôle de la respiration. Faire des exercices d’aérobic peut améliorer votre capacité pulmonaire, et bénéficiera certainement à votre jeu de flûte.
  • Phrasé et points de respiration : Apprendre où prendre des respirations sans interrompre le phrasé musical ; sur des notes longues par exemple, ou en enlevant des notes qui sont « moins importantes » dans le morceau ; voir l’exemple de Coleman’s Jig ci-dessous :

Articulation et Ornementation

Contrairement à la flûte classique et au tin whistle, l’articulation avec la langue est moins utilisée dans le jeu de la flûte irlandaise. Plutôt, une « pulsion » diaphragmatique est utilisée pour conduire le rythme, souvent en combinaison avec des arrêts glottaux. L’utilisation des arrêts glottaux est généralement un choix personnel. Certains joueurs utiliseront également l’articulation avec la langue.

L’ornementation est également utilisée pour conduire le rythme et améliorer la mélodie. Les ornements de base sont les cuts et les taps :

ornementation de la flûte irlandaise - cuts et taps

Les rolls sont également utilisés sur les notes plus longues ; un roll est une combinaison d’un cut suivi d’un tap :

ornementation de la flûte irlandaise roll

Pour plus d’informations sur l’ornementation, consultez l’article l’ornementation en musique traditionnelle irlandaise

Points Clés

  • Prise « classique » ou « piper’s grip
  • Doigté simple, les clés ajoutent de la complexité
  • Importance de l’embouchure et du contrôle du souffle
  • Articulation ; utilisation du diaphragme et arrêts glottaux
  • Ornementation : cuts, taps, rolls, similaire à celle du tin whistle
ornamentation in irish traditional music

RESSOURCE ASSOCIÉE

L’ORNEMENTATION DANS LA MUSIQUE TRADITIONNELLE IRLANDAISE

Un guide essentiel des ornements principaux – cuts, taps, rolls, crans, slides – et leur utilisation dans la musique irlandaise.

Plus d'infos

Styles de jeu de flûte irlandaise : « Fluide » ou « Rythmique »

Il existe deux tendances majeures dans le style de jeu de la flûte irlandaise, que je propose d’appeler les styles « fluide » et « rythmique », en précisant qu’il ne s’agit pas d’une séparation distincte entre les deux, mais plutôt d’un « continuum » de styles de jeu entre le style nettement fluide et le style nettement rythmique. Voici les caractéristiques des deux styles :

Le style « fluide »

Il se caractérise par un jeu rapide et fluide avec beaucoup d’utilisation d’ornementation. Matt Molloy joue dans un tel style fluide, tout comme Kevin Crawford ou Michael McGoldrick. Dans le flux, il y a une forte pulsation rythmique, et beaucoup d’utilisation d’ornementation.

Le style « rythmique »

Il est caractérisé par un rythme fort propulsé par le diaphragme et des arrêts glottaux. L’ornementation est utilisée dans une moindre mesure. Le son peut être perçu comme moins « spectaculaire » que le style fluide. Des flûtistes comme John McKenna ou John Joe Gardiner jouent dans un style rythmique, tout comme Fintan Vallely  ci-dessous :

Points Clés

  • Continuum de styles allant du fluide au rythmique

Styles régionaux de jeu de la flûte irlandaise

L’une des énigmes de l’histoire de la flûte en Irlande est sa forte association avec certaines régions du pays.
– Fintan Vallely, Companion to Irish Music

Bien que la flûte soit jouée dans toute l’Irlande, il existe plusieurs régions où il existe une tradition forte et influente de jeu de flûte, avec un cœur dans la région de Sligo/Leitrim/Nord Roscommon. Voici les principaux styles régionaux :

Style de Sligo/Style de Roscommon :

Ce style a évolué sous l’influence de violonistes émigrés comme Michael Coleman dans les années 1920, dont la musique était envoyée en Irlande sur des disques.
Il est connu pour son utilisation intensive des rolls, son rythme rapide, ses longues phrases et ses variations mélodiques. Une grande utilisation est faite des triplets ou groupes de triplets (par exemple un groupe de triplets descendants dans un reel : gfe fed).

Ce style est quelque peu devenu le style « par défaut » du jeu de flûte. Matt Molloy est peut-être le joueur le plus influent, avec son style rapide, fluide et hautement ornementé utilisant des ornements de cornemuse comme les crans et d’autres influences comme les « notes bleues ». Le jeu de Séamus Tansey est notablement fleuri et dramatique. Parmi les autres joueurs, on compte John Joe Gardiner, Peter Horan, June McCormack, Peg McGrath & Patsy Hanly.
Certains font une distinction entre les styles de Sligo & Roscommon, le Sligo étant plus fluide et le Roscommon plus rythmique.

Style de Leitrim

Associé à John McKenna d’Arigna, près de Drumshanbo qui a été influent localement et à travers ses enregistrements. Il est moins élaboré que le style de Sligo, se concentrant sur des phrases mélodiques plus courtes et avec moins d’utilisation de rolls et d’ornementation. Il est très rythmique et sans beaucoup d’utilisation d’articulation via le diaphragme, les arrêts glottaux et le tonguing.

Le style de McKenna a influencé de nombreux joueurs de flûte du nord de Leitrim comme Packie Duignan et Mick Woods, et est associé à d’autres joueurs locaux tels que John Blessing

Style de Belfast/Nord de l’Irlande

Le style de flûte à Belfast et en Irlande du Nord tend à être fort et direct, rythmique et avec un ton dur et solide. Le jeu est clair et robuste, souvent avec un rythme rapide.

Par rapport à Sligo/Roscommon, ce style utilise généralement moins d’ornementation. Le rythme est entraîné par le diaphragme et les arrêts glottaux.
Les joueurs notables incluent Harry Bradley, Hammy Hamilton & Michael Clarkson.

Style de l’Est de Galway

Le style de l’Est de Galway est connu pour son jeu lyrique et mélodique. Il a tendance à être plus détendu, avec un accent sur l’expressivité de la mélodie. Les tempos sont plus lents et l’ornementation est utilisée plus parcimonieusement. Le phrasé est doux et fluide et le style peut être décrit comme « sans hâte ».

Les joueurs notables sont Mike Rafferty, Paddy Carty et Vincent Broderick

Points Clés

  • Présence forte dans la région de Sligo/Roscommon/Leitrim
  • Style de Sligo : rapide, orné
  • Style de l’Est de Galway : posé, lyrique
  • Style du Nord/Belfast : rythmique, tonalité forte

Joueurs de flûte irlandaise

Voici quelques joueurs de flûte irlandaise dans une variété de styles que je recommande d’écouter ; loin d’être une liste définitive, c’est juste un point de départ :

  1. Matt Molloy : Figure légendaire de la musique irlandaise, Matt Molloy est connu pour son style rapide et fluide.
  2. Mike Rafferty : Jouant dans un style paisible de l’Est de Galway, Mike Rafferty, flûtiste de Ballinakill ayant émigré à New York.
  3. Catherine McEvoy : Issue d’une famille musicale, McEvoy est reconnue pour son style pur et traditionnel.
  4. June McCormack : Flûtiste de Sligo avec un style stable et fluide ; auteure de 2 livres de morceaux pour flûte.
  5. Kevin Crawford : Membre de Lúnasa, Kevin Crawford joue dans un style fluide avec une ornementation complexe et une approche innovante.
  6. Harry Bradley : Joueur primé, Harry Bradley est remarquable pour son style brut et énergique et son lien profond avec la musique traditionnelle d’Ulster.
  7. Orlaith McAuliffe : Jeune joueuse irlandaise de Londres, nommée Musicienne Traditionnelle Jeune de l’Année TG4 Gradam Ceoil en 2016.
  8. Conal Ó Gráda : Un style puissant et rythmique. Auteur d’un livre d’apprentissage pour flûte.
  9. Michael McGoldrick : Flûtiste irlandais de Manchester, Michael McGoldrick mélange la musique traditionnelle irlandaise avec un éventail d’influences mondiales.
  10. Paddy Carty : Flûtiste de l’Est de Galway, Paddy Carty a un style fluide unique.
  11. Josie McDermott : Flûtiste influent de Sligo, Josie McDermott a également composé un certain nombre de morceaux.
  12. Seamus Tansey : Joueur légendaire de Sligo, style fortement orné.
  13. Tara Diamond : Joueuse de flûte du Nord avec un ton doux et lisse.
  14. Peter Horan : Joueur influent de Sligo, Peter Horan a un style unique.
  15. Patsy Hanly : Autre joueur influent, originaire du comté de Roscommon, Patsy Hanly joue dans le style rythmique fort de son comté natal.
matt molloy irish flute player

Flûtistes irlandais

Josie McDermott (flûte traversière irlandaise)

Josie McDermott était flûtiste irlandais de Coolmeen, Sligo, près de la frontière avec Roscommon et [...]

Patsy Hanly – flûte traversière irlandaise

Patsy Hanly est un joueur de flûte traversière irlandaise originaire de Kilrooskey, dans le comté [...]

Mike Rafferty (flûte traversière irlandaise)

Mike Rafferty était flûtiste irlandais de Ballinakill, Galway. Né en 1926, il a appris sa [...]

John Joe Gardiner – flûte traversière irlandaise & violon

John Joe Gardiner (1892–1979) était un influent joueur de flûte traversière irlandaise & de violon [...]

Kevin Crawford – flûte traversière irlandaise

Kevin Crawford est un joueur de flûte traversière irlandaise et de tin whistle. Né à [...]

John McKenna – flûte traversière irlandaise

John McKenna était un joueur de flûte traversière irlandaise influent. Né en 1880 à Tarmon, [...]

Entretien de la flûte irlandaise

En général, la flûte est un instrument qui nécessite peu d’entretien et avec un minimum de soins de bon sens, elle peut servir pendant des années sans intervention. Voici quelques conseils simples d’entretien ; en cas de problèmes réels comme des fissures ou des clés défectueuses, il est toujours préférable de consulter le fabricant de votre flûte.

Flûtes en Bois

  • Huilage régulier : Les flûtes en bois doivent être huilées périodiquement pour éviter que le bois ne se dessèche et ne se fissure. Des huiles naturelles comme l’huile d’amande sont couramment utilisées.
  • Contrôle de l’humidité : Le bois est sensible aux changements d’humidité. Il est important de stocker la flûte dans un environnement à humidité stable pour éviter le gauchissement ou la fissuration. L’utilisation d’un humidificateur dans l’étui de la flûte peut aider dans les climats extrêmement secs.
  • Éviter les changements rapides de température : Des changements soudains de température peuvent endommager le bois. Il est conseillé de laisser la flûte s’acclimater à la température ambiante avant de jouer si elle a été dans un environnement très froid ou chaud.
  • Nettoyage après utilisation : Essuyez la flûte avec un chiffon doux et sec après chaque utilisation pour enlever l’excès d’humidité.
  • Entretien des joints : Les joints en liège doivent être maintenus propres et occasionnellement traités avec de la graisse pour liège pour assurer un assemblage en douceur.

Flûtes en Polymère

  • Nettoyage régulier : un essuyage régulier avec un chiffon est généralement suffisant.
  • Démontage pour le stockage : Il est bon de démonter la flûte et de la ranger dans son étui.

Conseils généraux d’entretien

  • Assemblage et démontage appropriés : Lors de l’assemblage ou du démontage de la flûte, évitez d’exercer une pression latérale sur les joints. Ajoutez de la graisse pour liège pour protéger et lubrifier les joints.
  • Contrôles réguliers : Vérifiez périodiquement la flûte pour détecter les signes d’usure ou de dommages.
  • Entretien professionnel : Pour les problèmes complexes comme les clés lâches, les coussinets endommagés ou les problèmes d’accordage, consultez le fabricant de votre flûte ou un autre professionnel.
  • Utilisation d’un étui rigide : Le transport et le stockage de la flûte dans un étui rigide offrent la meilleure protection contre les dommages physiques et les changements environnementaux.
learning the tin whistle in 2024

Ressource associée

Apprendre le Tin Whistle en 2024

Un guide complet des ressources gratuites pour apprendre le tin whistle pour les débutants et les joueurs plus avancés

Plus d'infos

Références et lectures complémentaires

Ci-dessous une liste de matériaux sélectionnés pour ceux qui souhaitent explorer davantage la flûte irlandaise et son jeu.

Livres

« The Irish Flute Players Handbook » par Hammy Hamilton – une introduction détaillée à la flûte
« Fliut 1 & 2 » par June McCormack – répertoire de morceaux avec enregistrements
« An Fheadog Mhor » par Conal O’Grada – excellent livre d’enseignement avec une approche analytique unique

Albums

« Matt Molloy » par Matt Molloy : son premier album, un classique
« Draiocht » & « Land’s End » par June McCormack : flûte & harpe
« Speed 78 » par Mike Rafferty – style de jeu de l’Est de Galway
« Ceol Aduaidh » par Various Artists : compilation de jeux de flûte solo principalement du Nord
« The Flute Players of Roscommon » par Various Artists : excellente compilation de joueurs de flûte de Roscommon
« Fused » par Michael McGoldrick : excellente interprétation moderne de la tradition
« The Home Ruler » par Catherine McEvoy : magnifique jeu
« Traditional Music of Ireland » par Paddy Carty : superbe album des joueurs de l’Est de Galway

Sites Web

« The Wooden Flute » (woodenflute.com) : articles & informations sur la flûte irlandaise
« A Guide to the Irish Flute » (irishfluteguide.info) : introduction à la flûte
« Chiff & Fipple flute forum » (forums.chiffandfipple.com) : bonne source d’informations archivées

stage flute irlandaise mars 2012 - La flûte traversière irlandaise - Irish Flute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *