L’ornementation En musique traditionnelle irlandaise

Aperçu des principaux types d’ornementation utilisés dans la musique traditionnelle irlandaise, avec partitions et exemples audio, et des pistes d’exploration supplémentaires.

L’ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise implique l’utilisation de divers embellissements pour accentuer le rythme et décorer la mélodie. Les principaux ornements utilisés sont le cut, le tap, le slide, le roll, le bounce et le casadh. Les ornements doivent être joués aussi rapidement que possible, et ne doivent pas interrompre le flux rythmique de la mélodie. Bien que l’ornementation suive certaines conventions, il y a aussi un degré d’improvisation impliqué, les musiciens prenant des décisions spontanées sur le moment et la manière d’utiliser les ornements.

Tableau des Ornements

OrnementDescription
CutUne note jouée très rapidement avant la note principale. Le cut doit être une note plus haute que la note principale.
TapRessemble au cut, sauf que la note jouée se situe en-dessous de la note principale.
SlideCaractérisé par un « glissement » continu d’une note à une autre.
Long RollUne combinaison d’un cut et d’un tap, exécutés rapidement à la suite. C’est un ornement très caractéristique de la musique irlandaise.
Short RollUne version condensée du long roll, s’adaptant à une durée de note plus courte. Il omet la première instance de la note principale.
TripletImplique de jouer trois notes dans l’espace d’un battement, ajoutant un mouvement rythmique rapide à la mélodie.
BounceDeux notes jouées avant la note principale, la première à la hauteur de la note principale et la seconde à une hauteur inférieure.
CranUn ornement de Uilleann Piping, avec une série de cuts sur le ré grave.
CasadhSignifiant ‘torsion’ en irlandais, semblable au cut. Deux notes supplémentaires sont ajoutées, la première étant à la même hauteur que la note principale à orner. Semblable également au triplet.
learn the tinwhistle

Ressource connexe

Méthode complète de flûte irlandaise

Méthode de « tin whistle » avec une section très détaillée sur  l’ornementation et plus de 300 enregistrements

En savoir plus

Les principaux ornements de la musique traditionnelle irlandaise

Voici les ornements les plus courants utilisés dans la musique traditionnelle irlandaise :

Le Cut

Description : Le cut est une note jouée très rapidement avant la note principale de la mélodie. Il est joué de manière nette et brève, ajoutant un élément percutant à la note et permettant d’appuyer le rythme.

Le Cut - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Utilisé pour appuyer les notes sur le temps fort, ou pour « couper » deux notes identiques. Peut également être utilisé « en passant » sur les croches non sur le temps fort.

Exemple de Cuts - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Tap

Description : Le tap ressemble au cut, sauf que la note jouée se situe en-dessous de la note principale.

Le Tap - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Utilisé comme le cut pour appuyer le temps fort. Sur la flûte et le whistle, peut être utilisé entre la deuxième et la troisième croche du groupe de trois, lorsque celles-ci sont de la même hauteur :

Exemple de Taps et Cuts - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Slide

Description : Caractérisé par un glissement doux et continu d’une note à une autre.

Utilisation : Plus mélodique que rythmique, peut être utilisé sur des notes de différentes valeurs. Utilisé sur les flûtes, whistles, uilleann pipes et fiddles.

Le Slide - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Long Roll

Description : Le long roll est une combinaison d’un cut, de la note principale et d’un tap, exécutés rapidement à la suite. C’est l’un des ornements les plus caractéristiques de la musique irlandaise.

Le Long Roll - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Le long roll est utilisé à la place d’une note longue (ou de plusieurs notes) d’une valeur équivalente à une noire pointée. Il peut commencer sur le temps fort ou dans les reels sur la deuxième croche du groupe de quatre.

Exemple de Long Roll - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Short Roll

Description : Une version condensée du long roll, s’adaptant à une durée de note plus courte. Il omet la première instance de la note principale.

Le Short Roll - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Le short roll est utilisé à la place d’une note (ou de plusieurs notes) d’une valeur équivalente à une noire.

Exemple de Short Roll - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Triplet

Description : Le triplet implique de jouer trois notes dans l’espace d’un temps, ajoutant un mouvement rythmique rapide à la mélodie. Les notes peuvent être ascendantes, descendantes ou identiques en hauteur. Attentention le rythme des triplets ressembles plus au (3) ci-dessous.
Le Triplet - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : utilisé pour la valeur d’une croche, sur une note de croche ou sur 2 notes ascendantes ou descendantes.

Exemple de Triplets - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Bounce

Description : Le bounce est un ornement percutant à 2 notes, similaire au tap & casadh. (Il est également connu sous le nom de “strike” ou “tap”). Il consiste en deux notes rapides avant la note principale, la première à la hauteur de la note principale et la seconde à une hauteur inférieure.

Le Bounce - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Le bounce est utilisé sur un mouvement de croche, sur le temps fort ou en passant. Un ornement adapté à la flûte et au whistle.

13 bounce example ornamentation in irish traditional music 1 - L'ornementation en musique irlandaise

Le Cran

Description : Un ornement de Uilleann Piping, qui a également été adopté par la flûte et le whistle, le cran implique une série de notes de grâce sur le ré grave qui simulent un roll sur les notes graves du chanter où un roll n’est pas possible.

Crans - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Utilisation : Utilisé pour la valeur d’une noire pointée ou d’une noire.

Exemple de Crans - Ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Le Casadh

Description : Casadh, signifiant ‘torsion’ en irlandais, est de nouveau similaire au cut. Deux notes supplémentaires sont ajoutées, la première étant à la même hauteur que la note principale à orner. Également similaire au triplet.

Utilisation : Peut être utilisé sur des croches ou des noires.

-14%
Le prix initial était : 69,99€.Le prix actuel est : 59,99€.

Profitez du tarif promotionnel sur ces deux livres.

The Reel - Tune Types in Irish Traditional Music

Ressource connexe

Les tunes dans la musique traditionnelle irlandaise

Un guide complet de tous les principaux types de tunes dans la musique irlandaise – jigs, reels, hornpipes et plus

En savoir plus

Jouer et apprendre l’ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise

Jouer de l’Ornementation

  • Exécution nette : Lors de l’exécution des ornements, il est essentiel de les exécuter de manière nette. Chaque ornement, que ce soit un cut, un roll ou un cran, doit être distinct et clair. Cette précision garantit que l’ornementation complète la mélodie plutôt que de la dominer ou de la rendre confuse.
  • Valoriser la musique : Le but principal de l’ornementation est d’enrichir la mélodie et le rythme de la mélodie. Les musiciens doivent utiliser les ornements de manière réfléchie, en considérant comment ils contribuent à l’ambiance et au flux global de la musique. L’ornementation ne doit jamais être excessive ; au contraire, elle doit ajouter de la profondeur, de la texture et du caractère à la mélodie.

Apprendre l’Ornementation

Apprendre l’ornementation dans la musique traditionnelle irlandaise est un processus à deux volets :

  • Exécution technique : Le parcours commence par maîtriser l’exécution technique de chaque ornement. Cela implique de comprendre la mécanique et les nuances de chaque ornement et de les exécuter de manière nette et rythmique.
  • Placement de l’ornementation : Comprendre où et quand utiliser les ornements dans une mélodie est tout aussi important. Cela nécessite une bonne compréhension de la structure et du rythme de la mélodie, ainsi qu’une connaissance du style et du goût.

Conseils pour apprendre l’ornementation

  • Parcours d’apprentissage progressif : Il est conseillé aux débutants de commencer par des ornements plus simples comme les cuts et les taps, et de progresser progressivement vers des ornements plus complexes comme les rolls et les crans. Cette approche progressive assure une base solide.
  • Pratique lente : L’une des méthodes les plus efficaces pour maîtriser l’ornementation est de pratiquer lentement, en se concentrant sur la clarté et la précision de chaque ornement et en s’assurant qu’ils sont exécutés correctement avant d’augmenter la vitesse.
  • Utilisation judicieuse et fondation rythmique : Un aspect clé de l’apprentissage de l’ornementation est de comprendre que moins peut souvent être plus ; une utilisation excessive des ornements peut nuire à la mélodie plutôt que de l’enrichir. Il est crucial de maintenir une fondation rythmique solide, avec des ornements servant à enrichir ce rythme plutôt qu’à le dominer.
  • Écoute et imitation : Écouter des musiciens expérimentés et essayer d’imiter leur style est un moyen efficace d’apprendre l’ornementation. Cela aide à comprendre comment différents ornements peuvent être utilisés de manière créative dans diverses mélodies.
  • Pratique régulière : La constance est cruciale pour maîtriser l’ornementation. Une pratique régulière aide à développer une mémoire musculaire et un ressenti naturel pour savoir où et comment utiliser les ornements dans les tunes.
  • Demande de feedback : Pour les apprenants, obtenir des retours d’informations de la part de joueurs ou d’enseignants plus expérimentés peut être inestimable. Ils peuvent fournir des conseils sur les techniques d’ornementation et suggérer des améliorations.
  • Enregistrement et auto-évaluation : Enregistrer son jeu et le revoir peut aider à identifier les domaines nécessitant une amélioration, en particulier en termes de clarté et d’efficacité de l’ornementation.
The Maid of Mount Kisco – flûte irlandaise

Apprendre the Maid of Mount Kisko, un reel associé au grand violoneux irlandais Paddy Killoran. [...]

The Ladies’ Pantalettes (Reel) – musique irlandaise pour flûte

Reel pour flûte traversière irlandaise, du livre de « The Dance Music of Willie Clancy ». Joué [...]

1 Commentaire

The Fermoy Lasses (Reel) – tutoriel vidéo

The Fermoy Lasses (Reel) avec tutoriels vidéo pour flûte irlandaise. Du livre Musique Irlandaise – [...]

June McCormack’s Reel

Reel joué à la flûte irlandaise avec partition et enregistrement.

Morceaux de Tin Whistle avec ornementation

The Ashplant (Reel) – Tutoriel Vidéo

Méthode de flûte irlandaise - livre en français + CD mp3. Livre 300 pages avec [...]

Brian O’Lynn (Jig) – Tutoriel Vidéo

Brian O’Lynn (Jig) joué à la flûte irlandaise, avec tutoriel vidéo. Du livre Musique Irlandaise [...]

The Boys of Ballisodare (Reel) – Tutoriel Vidéo

The Boys of Ballisodare Reel – tutoriel vidéo pour flûte irlandaise. Du livre Musique Irlandaise [...]

The Humours of Lissadell – tutoriel flûte irlandaise

Tutoriel vidéo pour apprendre The Humours of Lissadell à la flûte irlandaise; le morceau est [...]

Fonctions et utilisation de l’ornementation

  • Fonction rythmique : Le rôle principal des ornements est d’améliorer l’entraînement rythmique de la mélodie. Ils servent à accentuer le battement et à donner vie au rythme.
  • Embellissement mélodique : Les ornements jouent également un rôle clé dans l’embellissement de la mélodie, ajoutant de la profondeur et de la texture à la mélodie.
  • Interprétation et improvisation individuelles : Bien qu’il existe un certain degré de codification, notamment en ce qui concerne les ornements comme les rolls et les short rolls, leur placement et leur exécution dépendent largement du musicien individuel. Cet aspect souligne la nature improvisée de la musique traditionnelle irlandaise.

Ornementation et style

Une partie importante du style d’un interprète concerne son utilisation de l’ornementation. Certains emploient à peine, d’autres utilisent des ornements complètement pré-planifiés et manquant de spontanéité, tandis que les meilleurs joueurs sont capables d’orner à volonté, offrant une performance imaginative et spontanée.

Tomas O’Canainn

  • Degrés variés d’utilisation : Chaque musicien emploie l’ornementation, mais l’étendue et le style varient. Certains l’utilisent avec parcimonie, tandis que d’autres l’utilisent abondamment. Une mélodie jouée sans aucune ornementation ne sonnera pas « correctement » dans le contexte du style traditionnel.
  • Styles fluides et hautement ornés : Par exemple, le jeu de flûte de Matt Molloy dans le style de Sligo est connu pour sa fluidité et son abondante utilisation de l’ornementation.
  • Styles moins ornés : En revanche, le style de jeu de flûte de l’Est du Galway, tel qu’illustré par Mike Rafferty, utilise relativement moins d’ornementation, se concentrant davantage sur le flux mélodique et rythmique.

Informations supplémentaires

  • Méthode complète de flûte irlandaise : Méthode pour le tin whistle qui couvre en détail l’ornementation. Disponible ici
  • Les paramètres de style dans la musique traditionnelle irlandaise par Niall Keegan : article académique avec une certaine emphase sur l’ornementation. Disponible sur le site de l’Irish World Academy ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *